Partagez | 
 

 Le contexte de l'île d'Eurynome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Personnage non joueur

Messages : 71
Points de jeu : 113
MessageSujet: Le contexte de l'île d'Eurynome   Dim 17 Mai - 19:28

L'histoire de l'île d'Eurynome


L’asile d’Eurynome a ouvert ses portes en l’an 2031. Situé sur une île au nord de l’Ecosse dont la géolocalisation est inconnu du grand public, l’asile d’Eurynome accueillera toutes personnes considérées comme « dangereuses » et « mentalement handicapée » ou plus communément appelé « FOU » dans les bras du démon qui a donné son nom : le prince de la mort.

I – Le commencement


Depuis ce jour, toutes personnes ayant commis des actes contre la loi et ne pouvant pas être jugée comme « conscient » de ses faits et gestes sont envoyé dans ce centre. Femmes, hommes ou enfants tous sont envoyés dans ce lieu destiné à les oublier. Les premiers temps, cet établissement ne fit pas l’unanimité : exclure des personnes de la société seulement parce qu’elles sont différentes ?
Cependant ce projet fut rapidement appliqué dans tout le Royaume Unis et deux ans après dans toute l’Europe. Un seul corps médical des plus compétents, l’isolation par la mer. Ce projet fut une réussite, financièrement et économiquement. La population oublie très vite les choses dont elle n’a pas de nouvelle pour finir par ne plus en avoir connaissance. Cette île est fermée à tous civils même médiatiques, seul quelques politiques ou juges ont en la connaissance…
Si bien que ce silence a fini par payer.

II – Ce qui s’y passait réellement


N’ayant aucune nouvelle de l’extérieur, les patients de cet asile se retrouvèrent rapidement dépendants du corps médical qu’ils côtoyaient. Faisant de ses médecins et infirmières des êtres ayant les pleins pouvoirs. Après tout, les personnes envoyées étaient tous infirmes et même « inférieures »
En réalité, si elles étaient enfermées dans cet endroit ce n’est pas pour pouvoir un jour les guérir mais simplement de les éloigner et de les oublier.
En l’an 2038, le gouvernement fit installer deux nouvelles structures sur cette île.
L’une était un énorme laboratoire secret souterrain et l’autre était une base militaire destinée à protéger ce dernier. Quelques temps après, des scientifiques et chercheurs sont arrivés sur l’île. Non pas pour rechercher de nouveaux vaccins ou médicament pour guérir ses maux du cerveau mais pour en expérimenter de nouvelles.
Dans le plus grand secret, ses scientifiques menaient des expériences illicites sur des humains vivants. En gros, le gouvernement se servait de ces êtres exclus de la société comme des cobayes pour mettre aux points de nouveaux soldats, une nouvelle race surpuissante. La guerre a toujours été la cause de nombreux horreurs.
De nombreuses expériences ont été ratées. Des morts, des cadavres entassés partout sur l’île. Des membres découpés, parfois mêlés avec des attributs animaux, des poils des écailles. Des êtres difformes à mi-chemin entre l’homme et un troll. Des horreurs et même des erreurs de la nature.
Cependant un jour ils réussissent à créer une nouvelle race d’homme. Des hommes et des femmes aux sens plus développés, aux muscles plus puissants, aux capacités extraordinaires.
Avec la joie de cette réussite, pas un seul d’entre eux n’a su déceler le danger de cette découverte…

III – Les émeutes


Après que le premier surhomme fut créé, ce fut le chaos sur cette île. Cette nouvelle race, plus puissante, créa une émeute. Ce n’est pas parce qu’ils ont recréé l’ADN humain que leurs pensées restent fidèles. Ils avaient expérimenté tout cela sur des hommes et des femmes, pleins de douleurs, de colères…
En l’an 2068, ce fut eux qui menèrent l’émeute afin de libérer tous leurs frères de cœurs et parfois de sang, victimes des médecins, scientifiques et militaires de l’île. Rapidement, plus aucun ordre ne fut respecté. Les scientifiques furent massacrés, les infirmières violées et les militaires torturés.
Le gouvernement eu vite agit. Au lieu de faire face à ces centaines de « fou » il ordonna les replis de toutes les unités civiles et militaires. En moins de 72h, l’île fut évacué par les airs, le port fut détruit et ainsi toutes les sorties de l’île.
Ils avaient demandés la liberté ? Il l’avait eu. Du moins en partie. S’ils n’étaient plus enfermés entre quatre murs ou derrière des barreaux en revanche ils étaient prisonniers de la mer et de ses eaux glacées et agitées.

IV – Aujourd’hui


Nous sommes en 2090, maintenant que la vague de terreur s’est calmée…
Au sein de l’île c’est maintenant l’anarchie. La loi du plus fort est la seule qui s’applique. Des expériences ratés, animales ou encore en partie humaine s’échappa du laboratoire pour se rependre sur l’île. Ainsi si il faut se méfier de ses confrères sociopathes ou pyromanes il faut aussi de méfier des ombres de la natures : des créatures plus difformes et plus dangereuses les unes que les autres s’y cachent.
Sur le continent, un décret a été annoncé. L’île serait fermée. Médecins, scientifiques et même miliciens n’y aurait plus accès. Elle serait seulement abandonnée, laissant derrière toutes les structures et recherches qui y ont été faîtes, tout comme les pauvres survivants qui y sont restés. Seulement, ce que l’on ne dit pas c’est que certains hélicoptères volent encore dans cette direction, y amenant les criminels ou toute autre personne que l’on souhaite oublier…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eurynome.forumactif.org
 
Le contexte de l'île d'Eurynome
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte
» Règles, contexte et personnages
» ≈ le contexte.
» [CDA#3] Les légions d'EURYNOME
» RPG hors contexte ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eurynome :: Administration :: Au commencement :: Contexte-